Réagissant à un rapport du GIEC – Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’évolution du climat – montrant et commentant en 3’38’’ (Lee Hoesung) les incendies récents au Canada, en Espagne, aux Etats-Unis, en Grèce, en Italie, en Kabylie/Algérie, au Liban, en Sibérie et en Turquie à grands renforts de ‘bruitage’ du genre de celui qu’on trouve dans les ‘films/catastrophes’. Un commentaire qui prône la limitation de l’émission de gaz à effet de serre, une rengaine bien connue. Ce document est intitulé ‘Ceci n’est pas une fiction et ça se passe maintenant’ (août 2021). Il est signé ‘PourdireVrai’

… Je ne crois plus ‘vraiment’ à tout ce et ceux qui prennent ‘la science’ comme refuge (tels ceux du GIEC) pour dire … Pour faire peur la plupart du temps! 

Evidemment que le climat change drastiquement … Mais comme il semble le faire périodiquement. Et il me semble évident que la pollution humaine y est ‘pour quelque chose’ ; cependant, dans le courant de sa longue histoire, la Terre n’a pas eu besoin de ‘ça’ pour changer … Une irruption du Krakatoa équivalait naguère à ce que l’Homme a fait à la Terre de nombreuses années durant. Ce qui ne justifie pas la pollution humaine évidemment! 

Je ne suis donc pas climato-sceptique, loin s’en faut. Je crois qu’il est important que nous cessions de polluer, tout en sachant pertinemment que ce n’est pas demain la veille que cela cessera, d’autant que ‘les pollueurs’ ne sont plus les occidentaux depuis belle lurette … Mais que ce sont ceux-là qui alertent et qu’on effraie, ça oui! Et que l’on contraint de mille manières : rouler à 30kmh en ville, liquider les voitures à diesel et essence, les remplacer par ‘de l’électrique’ tout aussi polluant … Et j’en passe!

Mais qui donc fait cela et avec quel objectif? Et qui se sert, en l’occurrence, du ‘fait scientifique’ pour régulièrement nous culpabiliser et nous faire p(l)eur? Ben, j’imagine toujours les mêmes ‘banquiers-commerçants’ qui cherchent à s’enrichir davantage, et, à terme, à ‘posséder le monde’ et à transformer ses habitants en ‘loques à terre’ taillables et corvéables à merci! 

Alors, selon mon humble avis, ‘les scientifiques’ sont engagés sur la même pente que ‘les journalistes’ et ‘les politiques’ : ils sont ‘à la botte’, ‘aux ordres’! Et, si tel est le cas, et je le crains, alors oui, ce qui est dit là ‘n’est pas une fiction’, certes … Mais, ce qu’on compte en faire (l’instrumentalisation de la peur et du malaise qu’inspirera le changement climatique) en sera très certainement une qu’on nous imposera à tous pour ‘nous faire taire’!