Intempéries … Un temps périt! … Je ne peux m’empêcher de faire ce rapprochement, face à ce cauchemar que je regarde, sidéré, dans la lucarne de mon PC. Il y a quelque chose d’irréel dans ce que je vois là. Et, à la fois, je sais que c’est vrai. Et la même chose vaut pour la situation politique et sociale dans mon pays depuis un an et demi. Je croyais pourtant le connaître, mon pays, ses villes, ses villages, puis le voilà transformé en un marécage méconnaissable, blessé. Et tandis que j’y pense, je vois des personnages hallucinés qui pourraient être moi, pataugeant lamentablement et courageusement dans leur désespoir et tentant d’y survivre. Et je frémis, car je partage ce même désarroi d’avoir tout perdu et cette volonté de ‘vouloir vivre malgré tout’.

Et tout comme s’explique le fait qu’une zone de haute ou de basse pression, peu importe, cause un déluge qui fait déborder les cours d’eau sinuant à travers des contrées qu’ils inondent, s’explique la situation politique et économique ‘mondiale’ ainsi que le jeu de ses acteurs … Et la répercussion de leurs agirs sur ‘les libertés’ dont je bénéficiais au quotidien et qui me semblent dernièrement se rétrécir comme peau de chagrin. Et cela déferle sur moi à vive allure, change de jour en jour selon les torrents d’injonctions qui viennent m’assaillir de toutes parts. On me jette à l’eau et j’en suis à la débrouille, tandis qu’on me tient un discours détraqué dont aucune parole n’est utilisable pour me sortir de là, tant elles sont contradictoires et mensongères! Je repense au discours de ‘Kim Manu Kron’ d’il y a quelques jours et me dis : en voilà le résultat, une catastrophe climatique, lui et les siens nous inondent de toutes parts, au figuré comme au réel!

Puis quelques paroles me frôlent … ‘Il n’y a plus de réseau numérique dans les bouts de territoires touchés!’ Est-ce dire que là s’arrête, ainsi, brutalement, ‘l’à-venir’ … Plus d’internet, plus de plateformes qui pourraient livrer en 24 heures deux mille canots à moteur … Il est trop tard pour ça et les livreurs sont tous hors d’atteinte! Ou sont Jeff, Marc, Bill, Warren, Bernard, Claus et les autres? Ah ceux-là! Mais ils n’appartiennent pas à ‘notre monde en désarroi’, un hélico serait venu les sortir d’affaire dès qu’il se serait mis à pleuvoir! Eh oui, c’est bien vrai! Mais où sont alors nos élites éclairées, sinon les yeux vissés à leur écran et tout aussi impuissants que moi. Ou, plus probablement, déjà occupés à dresser des tableaux excel de coûts/bénéfices en pensant, en bons technocrates bien lourds, qu’il faut bien que cette gabegie serve à quelque chose, que diable!

***

‘Un temps périt’ et la nature le hurle à sa façon, nous le jette au visage. Et d’aucuns traduisent sa mauvaise humeur à leur manière de technocrates en évoquant ‘le changement climatique’ … Ah, la nouvelle aubaine qui peut leur rapporter gros à l’instar de ‘la pandémie’, quand bien même celle-ci fut largement ‘ratée’ quand aux effets létaux dévastateurs qu’ils en attendaient! Mais bon, ils ont rattrapé la sauce avec le vaccin! Je suis prêt à parier qu’ils nous transformeront ce déluge en un outil de contrôle social qui nous mènera, à terme, à devoir renoncer à nos automobiles, etc. Tous fichés, pucés, masqués, dépossédés de nos biens meubles et immeubles, assignés à résidence et usagers obligés des transports publics! Mais est-ce bien là ce que veut et nous signifie Dame Nature? A mon humble avis, rien n’est moins vrai. Je crois qu’elle bande ses muscles, qu’elle nous avertit ‘en temps réel’, qu’elle ‘les’ avertit, qu’elle répond aux affronts qui sont faits au plus grand nombre.

Et cela, parce que nous faisons tous intégralement partie de ‘la nature’ ; parce que que nous en sommes ‘un morceau’, une progéniture appelée ‘l’espèce humaine’ ; et parce que peut-être même nous en sommes ‘la conscience collective en préparation’. Et cela quand bien même nos gentils technocrates font tout ce qu’ils peuvent pour s’en éloigner au mieux et pour lui soutirer ses secrets en la brusquant le plus souvent! Je crois qu’elle est à notre écoute, la nature, qu’elle entend la clameur des peuples et qu’elle fait des équations organiques planétaires autrement plus complexes que les calculs des potaches humains qui tentent de la déchiffrer. 

ll me semble que je me suis mis à arpéger ‘le mythe biblique de Noe’, mais ce n’est pas là où je veux en venir. Il se trouve que je crois l’Anima Mundi nettement plus maline et sage que Santa Claus & Co, quand bien même ‘elle-aussi’ nous prépare ‘un grand reset’… Quoique de dimensions cataclysmiques, une ‘remise à jour’ à laquelle ‘nous tous’ (et cela inclut Claus et le jet set de Davos) devrons nous plier avec humilité. Et je crois que cela n’aura pas grand-chose à voir avec la Quatrième Révolution Industrielle ni avec tous les plans et stratégies ourdis à leur seul avantage par ‘ceux qu’on sait’. 

Ainsi donc, ‘un temps périt’ tandis qu’un autre avance masqué, celui de l’Ame du Monde … Il vient à nous à grande allure et compte bien rebattre toutes les cartes en jeu! Je l’appelle de mes voeux, tout en restant interdit devant sa puissance de destruction … Nous aurons tous à lui payer un lourd tribut!