Je crois que c’est en observant attentivement et avec un peu de recul ce qui se passe aux USA qu’on comprendra réellement ce qu’ILS nous veulent, nos dirigeants ‘réels’  … Je désigne par là ce qu’on a fini par nommer ‘l’Etat Profond’, et pas les clowns politiques, médicaux, ou médiatiques de tous poils qui nous gèrent plutôt mal depuis un an ; ni d’ailleurs leurs nombreux séides, c’est-à-dire la horde des moutruches et leurs gardiens. Car, Joe Biden est un des leurs, un des acteurs qu’ILS ont enrôlé ; et il me semble qu’Angela Merkel (qui dirige la CE) en est un autre. Donald Trump leur faisait barrage, en tout cas de l’ombre ; il les dénonçait, se moquait d’eux, raison pour laquelle ILS se sont débarrassés de lui de la façon discutable qu’on sait tous (sauf les moutruches, bien entendu, qui préfèrent ne pas le savoir).

Que veulent-ILS atteindre? Est-ce réellement la fin d’un régime globalisé, l’halali du néolibéralisme comme le prétendent certains observateurs … Alors qu’au contraire il semble plus vivace que jamais! Ou est-ce le début de … Mais de quoi!? J’avais pensé, pour la CE, la généralisation d’un espèce d’ordo-libéralisme à l’allemande, un régime engageant l’Etat mais aidant essentiellement les plus riches au détriment de tous les autres, surtout de la ‘classe moyenne’ qui régulait en des temps désormais révolus les échanges entre ‘le haut’ du pavé et ‘le bas’. Je n’en suis plus aussi sûr à présent, quoi que. En tout cas, ILS veulent ce que Donald Trump ne voulait pas! 

Et, comme il me semble que ‘ça’ continue en plus fort sans motif réellement valable … Rien ne s’arrête, que du contraire! … J’y vois un signe qu’il y a urgence, ce qui me fait penser que ‘leur programme’ (leur complot, pas le nôtre!) passera ou se cassera, du moins s’essoufflera et ne sera plus que riquiqui par rapport à ce qu’ils avaient en tête! Et je souhaite que la seconde alternative soit la bonne, car ‘tout cela’ s’est fait sans nous (leurs peuples) et voudra, à brève échéance, se passer de nous en nous éliminant, du moins financièrement, socialement et culturellement! 

Ce qui me fait dire ça, c’est qu’en une année à peine, ILS nous ont  obligé à dire adieu à la démocratie et à ses voeux de liberté, d’égalité et de fraternité. Et  aussi parce que, ce qui se profile dans un avenir pas trop lointain, c’est qu’on finira (nous les occidentaux) par devenir de pauvres animaux dé-socialisés et dé-culturés, les ‘loques à terre’ de ce monde qui est pourtant également le nôtre, hôtes d’un sous-continent volontairement dévasté ou, plutôt, ‘mis à sac’ avec la complicité de ses dirigeants ; nous réduisant – chacun d’entre nous isolé sur son île comme autant de Petits Princes – à ne plus représenter qu’un huit milliardième de l’humanité, c’est-à-dire un ‘moins que rien’ d’un ‘tout’ qu’une poignée se sera accaparée indûment! 

Et tout cela pour notre bien évidemment (notre santé entre autre, tu parles!) et celui de la planète, eh oui (aargh, le réchauffement!). Mais, surtout, dans le but de nous contrôler afin de nous ‘gérer’, de nous freiner en tout … Tu ne polluera plus, même plus de tes paroles, de tes rêves, de tes projets… Se gardant soigneusement de se maîtriser eux-mêmes : laisse-nous le soin de polluer à ta place afin de te nourrir et de te langer au gré de nos humeurs! Mettons qu’on n’y est pas encore mais qu’on y court à grande allure et que la plupart des bambins consommateurs qui vivent parmi nous – et qui forment apparemment la majorité d’entre nous – sont ravis … Faudra même plus aller travailler!  … Ça non, mais il faudra juste faire la file toute la journée et tendre la main pour ne pas périr, ce que ‘le troupeau des bien-pensants’ n’a pas encore compris … Mais ça viendra, faut le temps que ça percole n’est-ce pas!? 

Bon, là je redeviens ‘noir’ et ‘cynique’ comme ceux que je critique, aussi je m’arrête … Tout en espérant et en priant activement pour que ‘ça’ s’arrête! Car c’est là un vieux mécanisme que Wilhelm Reich, le psychanalyste marxien, dénonçait l’époque … Les capitalistes qui s’emparaient non  seulement du labeur mais également de la libido des travailleurs en les exploitant, en les humiliant, etc. Oufti! … Il fallait que je le dise, une fois de plus ; que je ré-oriente mes idées aussi, afin de continuer à comprendre ‘en temps réel’ ce qui nous arrive, car tout va tellement vite quand la lutte fait rage! Et c’est bel et bien d’une ‘guerre’ qu’il s’agit, une guerre opposant les peuples à leurs dirigeants … Que je refuse pour le coup d’appeler des ‘élites’! Haut les coeurs!