Bon je me suis lavé les dents, ai enfilé mon pyjama et me prépare à me mettre au lit … Mais on est samedi et il n’est que 21.30h! Et la fièvre du samedi soir!? Houlà mon ami, la fièvre, tu dis!? Mais c’est probablement le Covid … Si tu la perçois, la ‘saturday night fever’ ou même seulement l’air de musique qui l’accompagne (You’re the one that I love, hou hou hou!), file aux urgences et fais-toi entuber (je n’ai pas dit ‘intuber’) … Oui, oui, ‘pour de vrai’!  Tu peux actuellement accueillir par ‘intromission anale profonde’ à la chinoise le vaccin libérateur … On m’a dit qu’on recevait un butplug en cadeau muni d’un localisateur 5G permettant la ‘reconnaissance anale’ … Eh oui, il paraît qu’on n’a pas tous le même cul! 

Ceci étant dit, pour revenir au post ci-dessous, la (triste) vérité … C’est quoi? C’est quelque chose ‘vécu en contexte’! Tout comme l’amour, la foi, le connaissance, les valeurs de toutes natures … Ainsi donc si, à chaque fois que je dis : ‘ce que que perçois, constate et apprend d’autres qui voient et comprennent la même chose que moi’ … Si donc, à chaque fois que j’exprime cela, on me dit que c’est faux, que je suis fou … A la longue ce sera faux et je passerai pour fou et peut-être deviendrai-je réellement ‘fou à lier’ et me liera-t-on! Ainsi, si, à chaque fois que je dis ‘je t’aime’ à une fille qui me plait, elle s’enfuit en hurlant, c’est que c’est absolument interdit non seulement de le lui dire mais également de le sentir aussi! Et il en va de même de la  connaissance (celle dont le contenu ne peut être révélé, je pense à Julian Assange), de la foi (autre que le ‘bien pensance’) et que d’autres valeurs essentielles telles que la proximité physique (la chaleur humaine) et le partage (lieux de partage bistrots, restos, salles de spectacle clos) procurant ‘la joie’ d’exister et favorisant ‘la libido’, l’envie de vivre, de s’exprimer … 

Ce que je veux dire par ce laïus c’est que ‘tout cela’ change en faveur d’un contexte et que c’est ce contexte, cet environnement nouveau, qu’on est occupé à nous mitonner globalement (on nous fabrique un nouveau paradigme, la version restreinte et astreignante). Et que, dans ce nouvel environnement, le mot ‘liberté’ n’a plus le moindre sens parce que ‘mourir libre’ c’est con et qu’on est tous en permanence en danger de mort … Mieux : on est dangereux les uns pour les autres puisqu’on s’infecte! (eh l’autre, tu es infect!) Dès lors tout contact, même amoureux, est menaçant! 

Bon, je vais aller me coucher, rejoindre en rêves mon Anima qui, elle, n’est pas aussi frileuse. Bon, c’est une complotiste, je sais, mais elle m’aime et c’est réciproque! Je reprendrai la barre demain à l’aube!