Suite à une réponse de Philippe Guillement à Aurélien Barrau 

Aurélien ou pas … 

Vous trouverez ci-bas une réponse à ce que disait ‘l’autre zigoto’ (Aurélien Barrau) qui a viré à droite toutes fuyant à toutes jambes la mal-pensance. Pauvre monsieur. 

Quant à ce projet de contrôle total du citoyen, il sera tenté, la preuve : il l’est déjà! Réussira-t-il? Ne trouverons-nous aucune parade (nous = l’ensemble de ceux qui ne sont pas au pouvoir, ceux qu’on tentera de museler)? Là c’est moins sûr.

(La 5G) Savoir où je suis au centimètre près et avec qui ; savoir avec qui je suis en contact … OK, c’est gênant. Mais ne penses-t-on pas que la cybercriminalité existera elle-aussi et qu’elle faussera le jeu? Lorsque l’alcool fut prohibée aux USA, beaucoup ont arrêté de boire, c’est vrai, mais un nombre important a continué à boire en cachette ; et, depuis, tout le monde boit à nouveau … Comme si de rien n’avait été. L’interdiction de fumer dans les restos, etc. n’a pas tenu ses promesses dès lors qu’elle n’a pas freiné la vente du tabac et que sont apparus sur le marché d’autres ‘cames’ de tous genres. La prostitution fleurit toujours et même l’esclavagisme a fait un bond en avant ; ce secteur risque d’ailleurs de faire un boom avec l’immigration désordonnée qui est à prévoir … Même le Liban va mal … A qui la faute!? 

Par ailleurs, on peut dire que, de par chez nous, un travailleur sur trois vit entr’autre de ‘choses’ dont il vaut mieux ne pas parler au fisc où à la police. Et on se dit qu’en supprimant la monnaie etc. on les en empêchera! J’ai comme un doute. Je crois plutôt qu’une économie parallèle s’installera en toute quiétude, le pouvoir ayant pris de l’altitude et laissant de la latitude à ceux d’en bas. 

Puis il y a que, ‘la cyber’ devenant omniprésente, elle deviendra la cible de cyber-attaques ; elle deviendra un enjeu de pouvoir opposant une nation à l’autre, une police à l’autre, une faction politique à l’autre, un groupe terroriste à la masse de moutruches bien-pensantes que le pouvoir en place aura réussi à fabriquer en les terrorisant. Celles-ci resteront cloîtrées chez elles, sous le coup de phobies diverses et faisant appel à ‘la mutualité’ afin de subvenir à leurs besoins primordiaux. 

Puis il est à prévoir des couacs dans les systèmes sur-sécurisés des banques et autres polices qu’il faudra sécuriser à l’infini, ce qui nuira à leur efficacité. Et je ne parle même pas de ‘la débrouille’ et de ‘la créativité’ que certains (dont moi) mettrons en oeuvre pour faire en sorte ‘qu’il y ait du jeu’, des petites ‘portes de sortie’, des ‘fuites’ … Afin que rien de marche comme ‘pré-vu’! 

Dès lors, je me permets d’adresser à nos élites qui se pensent déjà califes à la place du calife (clin d’oeil à ceux qui connaissent la BD … Le véritable calife étant ‘le peuple souverain’) un message du genre : cessez de vous la péter, bande de parvenus, il fait froid là-haut où vous comptez vous réfugier!